Méliès, un siècle plus tard

Georges Méliès est né en 1861 à Paris. Pierrick Sorin est né en 1960 à Nantes.

Méliès peut être considéré comme le premier réalisateur de cinéma de fiction. Homme de théâtre et prestidigitateur, il a inauguré un ensemble de techniques optiques et d’effets visuels pour le cinéma, et peut être considéré à juste titre comme l’inventeur des effets spéciaux.

J’ai eu l’immense plaisir de découvrir aujourd’hui l’exposition dédiée à Pierrick Sorin, dans le cadre du Festival de la Bâtie de Genève, au Théâtre Forum Meyrin (non loin du CERN).

Maître de la duplication, usant d’une des plus vieilles techniques de théâtre, appelée en anglais le Pepper’s ghost, il nous ravit par sa capacité à jouer tous les rôles dans ses propres films, tel Buster Keaton. Ses installations de théâtre optique représentent des scènes imaginaires de la vie quotidienne dans un futur de science-fiction, où les choses tournent mal mais de manière toujours comique et sexuellement maladroite. Un Mr Bean franchouillard de l’art vidéo.

J’ai également apprécié la rétrospective consacrée à Zbigniew Rybczynski et Norman McLaren.

Comment are closed.