Archive for September, 2009

Augmented Reality in a Contact Lens

In the near future, we will be able to augment our sense of vision with the use of AR-enabled contact lenses

More about this subject soon…

L’avenir de la pauvreté

Les Rencontres Internationales de Genève ont pour thème cette année l’avenir de la pauvreté.

A quoi ressembleront les Pauvres du XXIème siècle ?

The future of editing tools

One possible future for editing tool machines is the one imagined by John Underkoffler, a MIT Media Lab graduate. He recently showcased his invention at Sundance.

Redland

Redland, premier long métrage du réalisateur Asiel Norton, a été montré en août à Montréal au Festival des Films du Monde

Il se passe durant la grande dépression des années 1930 aux Etats-Unis.

I had the chance to work with Ace Norton (Asiel’s brother) and Toben Seymour (who stars in the film) in Los Angeles on several music video shoots, as part of their collective «Commondeer». We had an article in the August 2007 issue of American Cinematographer for a music video we did for The Willowz, on the song «Jubilee».

Méliès, un siècle plus tard

Georges Méliès est né en 1861 à Paris. Pierrick Sorin est né en 1960 à Nantes.

Méliès peut être considéré comme le premier réalisateur de cinéma de fiction. Homme de théâtre et prestidigitateur, il a inauguré un ensemble de techniques optiques et d’effets visuels pour le cinéma, et peut être considéré à juste titre comme l’inventeur des effets spéciaux.

J’ai eu l’immense plaisir de découvrir aujourd’hui l’exposition dédiée à Pierrick Sorin, dans le cadre du Festival de la Bâtie de Genève, au Théâtre Forum Meyrin (non loin du CERN).

Maître de la duplication, usant d’une des plus vieilles techniques de théâtre, appelée en anglais le Pepper’s ghost, il nous ravit par sa capacité à jouer tous les rôles dans ses propres films, tel Buster Keaton. Ses installations de théâtre optique représentent des scènes imaginaires de la vie quotidienne dans un futur de science-fiction, où les choses tournent mal mais de manière toujours comique et sexuellement maladroite. Un Mr Bean franchouillard de l’art vidéo.

J’ai également apprécié la rétrospective consacrée à Zbigniew Rybczynski et Norman McLaren.